Laboratoire d'Epidémiologie Médicale

Chef du Laboratoire: Professeur Afif BEN SALAH ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

 

Présentation :

Le service d’Epidémiologie à l’Institut Pasteur de Tunis est une structure hospitalo-universitaire de recherche et de Santé publique, d’enseignement universitaire et de formation post universitaire. Il vise à contribuer à l’amélioration des connaissances épidémiologiques sur les maladies transmissibles les plus prioritaires en Tunisie afin de mieux cibler les stratégies de surveillance et de contrôle en se basant sur des enquêtes épidémiologiques populationnelles intégrées aux soins de santé de base. Il participe à dynamiser la recherche fondamentale ayant lieu dans les autres laboratoires de l’Institut Pasteur en fournissant une expérience de terrain et des informations épidémiologiques exhaustives, valides et précises collectées dans un contexte de bonnes pratiques cliniques (intégrité des données et sécurité des individus). Il intègre de façon équilibrée les composantes recherche sur le terrain, formation, dissémination des résultats scientifiques et collaboration nationale et internationale.

Thématiques de recherche:

Recherches sur les leishmanioses

Le service d’Epidémiologie se propose de contribuer au contrôle de ce problème de Santé Publique en fournissant les services suivants :
- La délimitation de l’extension géographique de ce fléau, en se basant sur les données de surveillance et les enquêtes épidémiologiques ponctuelles, en utilisant les systèmes d’informations géographiques afin de prévenir le risque d’urbanisation de la maladie et de flambées épidémiques.
- La contribution à la conception et à l’évaluation des programmes de lutte contre les leishmaniose, dans des zones pilotes, afin d’éclairer les décideurs au Ministère de la Santé Publique quant aux stratégies les plus pertinentes à généraliser à l’échelle nationale.
- Le développement de modèles mathématiques et statistique pour prédire l’évolution temporo-spatiale des leishmanioses et de l’impact des stratégies de lutte.

Recherche sur les systèmes de surveillance épidémiologiques : Développement de systèmes d’Informations géographiques et de télédétection

Le groupe d’Epidémiologie se propose de contribuer au développement et à l’évaluation d’une nouvelle génération de systèmes de surveillance qui intègre en plus des données temporelles sur les maladies (Maladies à déclaration obligatoire, maladies émergentes et maladies à potentiel épidémique par exemple), des informations démographiques (dénominateurs) écologiques et géographiques (facteurs de risque) superposées dans des cartes électroniques à plusieurs couches. Pour étoffer son expérience dans cette nouvelle thématique, le groupe se base actuellement sur un démonstrateur (la leishmaniose cutanée zoonotique dans une zone pilote à Sidi Bouzid) dans le cadre d’un projet de recherche Euro Méditerranéen (le projet EMPHIS). Plus spécifiquement, ce projet consiste à produire des ces cartes électroniques permettent de visualiser dans l’espace à l’échelle la plus détaillée du village (maladies à déclaration obligatoire) et de l’habitation (dans le cas des maladies émergentes) en utilisant des outils de géoréférencement très précis (les GPS) ce qui permet de mieux évaluer la charge de morbidité et le risque épidémique aux niveaux local, régional et national. Ces outils permettent aussi de mieux identifier les hétérogénéités spatiales du risque morbide pour mieux cibler les stratégies d’intervention et de riposte en cas d’épidémie.
La superposition à ces données d’autres informations collectées par télédétection (index de végétation, humidité, caractéristiques du sol…) permettra d’évaluer l’importance des facteurs de risque environnementaux dans la genèse et la distribution du risque morbide et de concevoir des modèles de prédiction parcimonieux.
Par ailleurs, cet outil qui englobe des données hétérogènes provenant de sources diverses superposées dans des cartes électroniques sera mis à la disposition des responsables des programmes de luttes contre les maladies transmissibles et des planificateurs dans le domaine sanitaire, à tous les niveaux du système de santé de l’échelle centrale (Direction des soins de santé de base et direction de l’hygiène du milieu et de la protection de l’environnement) à l’échelle périphérique et régionale (Direction régionale de la santé publique et circonscription sanitaire). Il permet de fournir un vrai tableau de bord très détaillé sur les problèmes de santé publiques et de leurs déterminants aux gestionnaires des programmes de santé publiques à tous les niveaux du système. Il se prête moyennant une adaptation très simple à visualiser d’autres thématiques sur ces cartes électroniques en rapport avec l’organisation du système de soins (carte sanitaire), le risque environnemental (pollution atmosphérique, densité vectorielle…) et le niveau de développement socio-économique (réseau routier, réseau d’approvisionnement en eau potable et réseau des égouts…).
Tous ces outils proposés seront développés par étape et de façon cumulative dans un laboratoire de GIS dont le personnel a été formé dans l’Unité d’Epidémiologie Environnementale (un ingénieur et un épidémiologiste) au London School of Hygiene en Grande Bretagne et le matériel (serveur bi-processeur XEONTM) et les programmes informatiques (Arc Info et Arc View, version 8.3 sous Unix (solaris)) ont été déjà acquis dans le cadre du projet EMPHIS.
On va procéder à généraliser l’expérience basée sur une seule maladie (la leishmaniose dans le cadre du projet EMPHIS) à toutes les maladies à déclaration obligatoire (charge de morbidité) et à une maladie émergente ou épidémique (maladie de west nile ou tuberculose à souche résistante MDR) ou un fléau de santé publique (tel que le scorpionisme ou la rage animale). Dans une première étape, ces outils seront développés pour un seul gouvernorat (le gouvernorat de Sidi Bouzid), puis après une phase de promotion et d’adaptation, on procédera à généraliser ces applications pour les 23 directions régionales de la santé publique à l’échelle nationale (par étape sur une période de 5 ans) en collaboration avec les directions centrales de la santé (l’Institut Pasteur de Tunis, la Direction des Soins de Santé de Base et la Direction de l’hygiène et de la protection de l’environnement) ce qui permettra de coupler l’analyse épidémiologique temporelle à l’analyse géographique et spatiale des phénomènes de santé étudiés.

Recherche clinique selon les normes de bonnes pratiques internationales

Elle vise le renforcement, au sein de l’équipe, des capacités techniques et opérationnelles dans la conduite des essais thérapeutiques selon les normes de bonne pratique de l ’FDA (Food and Drug Administration) et de l ’ICH (International Code of Harmonization). Cette thématique de recherche a commencé à s’étoffer à travers les différents essais thérapeutiques conduits dans le cadre de projets de recherches avec l’Organisation Mondiale de la Santé (Essai Randomisé en double aveugle de la Paromomycine sous forme de pommade dans le traitement de la leishmaniose cutanée zoonotique à Leishmania major dans la région de Sidi Bouzid en 1992, Ben Salah et al. 1995) et le Ministère de la Santé Publique (Essai randomisé du glucantime en intra-lésionnel dans le traitement de la leishmaniose cutanée zoonotique à Leishmania major dans la région de Gafsa, Chahed et al.2000). Plus récemment, l’équipe est en train de conduire un essai thérapeutique multi-centrique (Institut Pasteur de Tunis, Institut Pasteur à Paris et Institut Walter Reed, USA) pour tester un médicament anti-leishmanien sous forme de pommade. La phase 2 de l’essai est déjà finalisée avec succès (Mars 2003- Octobre 2004) et l’évaluation de l’efficacité de cette nouvelle formulation est imminente. En cas d’efficacité prouvée après rupture du code d’aveugle, le sponsor du nouveau produit (l’Institut Walter Reed, USA) se propose de passer à la phase 3 de l’essai en vue de commercialiser ce nouveau médicament anti-leishmanien.

Enquêtes séro- épidémiologiques

Le groupe d’Epidémiologie a réussi à bâtir dans le cadre des différentes enquêtes sérologiques une banque de sérums très précieuse (~30000 sérums) collectés entre 1995 et 2000 couplée à une base de données socio- démographiques et écologiques. Ces données très riches en information, sont parfaitement conservées et leur gestion est rendue très conviviale grâce à un programme informatique conçue par le groupe (projet de fin d’études d’un élève ingénieur en 2004) qui permet de retirer rapidement chaque sérum selon les critères souhaités (âge, sexe, distribution géographique, niveau socio-économique…) ce qui permet de mener des études séro- épidémiologiques très utiles pour faire le point sur le statut immunitaire de la population Tunisienne par rapport à certaines maladies infectieuses ou leur évolution suite à la transition épidémiologique ou à l’introduction d’un programme de vaccination (exemple le programme de vaccination contre l’hépatite B introduit en 1995) en effectuant des études transversales répétées dans les mêmes communautés.

Epidémiologie et écologie des maladies zoonoses chez les animaux réservoirs

  • Etudes éco-épidémiologiques sur terrain.

  • Essais cliniques de laboratoire et sur terrain de vaccins à usage vétérinaire.

  • Développement de biocapteurs pour le diagnostic et de dépistage des maladies zoonoses chez les animaux réservoirs.

Enseignement International

Le groupe d’Epidémiologie se propose d’étoffer son expérience de recherche et de santé publique par un enseignement international qui cible deux domaines :

  1. L’Epidémiologie d’Intervention et l’Informatique appliquée: Le choix de ce domaine s’est fait pour compléter des formations académiques existantes à la faculté de médecine (éviter les redondances) et pour cibler un public qui opère sur le terrain au niveau des soins de santé de base afin de contribuer à l’amélioration de la qualité des soins par une formation adaptée aux problèmes de santé primaires. Le groupe souhaite bâtir sur une expérience réussie : le cours d ’Epidémiologie d ’intervention et Informatique appliquée des pays riverains de la Méditerranée occidentale (EPIM), dont les partenaires sont l’Institut Pasteur de Tunis, l’Institut Pasteur à Paris, l’AMP, la Fondation Mérieux et Ministères de la santé Publique de Tunisie, Algérie et Maroc. La 1ère édition a eu lieu du 23 Février au 19 Mars, 2004. En plus d’une version résidentielle, l’équipe d’Epidémiologie en collaboration avec d’autres équipes nationales (département de médecine communautaire de la faculté de médecine de Monastir) et internationales (AMP) développer une version à distance basée sur des études de cas autochtones et une plate forme technique adaptée.

  2. Les bonnes pratiques cliniques: Ce cours s’adresse à un groupe cible plus spécialisé à l’échelle régionale, c’est celui des investigateurs des essais thérapeutiques, des moniteurs cliniques ou des acteurs qui sont associés à ces essais cliniques. Il vise à ancrer les traditions des bonnes pratiques cliniques qui permettent de préserver l’intégrité des patients et la validité et la précision des informations collectées et leur concordance parfaite avec les protocoles évalués par les comités d’éthique.

Composition de l'équipe:

Scientifiques

Nom et Prénom

Qualification

Coordonnées

Afif Ben Salah (PhD)
Professeur en Médecine

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Nissaf Ben Alaya (MD)
AHU en Médecine

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Mohamed Fethi Diouani (MV)
Médecin Vétérinaire
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Sadok Chlif (Ingénieur Principal)
Ingénieur Principal Spécialiste en SIG

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Natalie Ben Messoud (MD)
Médecin Généraliste


Eveline Guedri (MD) Médecin Généraliste

Amine Toumi (Ingénieur)

Ingénieur en statistique et analyse de l’information


Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Wissem Zid

Ingénieur en informatique


Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Salwa Khaled

Ingénieur en informatique et technologie Web multimédia


Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Techniciens supérieurs et infirmiers

Nom et Prénom

Qualification

Coordonnées

Amor Zaâtour
Technicien Supérieur Major en Biologie (surveillant)
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Aicha Boukthir
Technicien supérieur principal (secrétaire médicale)

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Nabil Belhaj Hmida
Technicien Supérieur Principal en Hygiène

Mohamed Ali Snoussi Technicien Vétérinaire
Adel Gharbi
Technicien en Informatique
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Rihab Yazidi
Technicienne supérieure en biologie : stagiaire

Mohamed Sadok Amine Jarraya
Technicien instrumentiste
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Mongi Dallagi
Technicien supérieur en informatique, spécialité réseau

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Rabiaâ Harrabi
Infirmière


Awatef Ltifi
Infirmière


 

Corps administratif

Nom et Prénom Qualification
Coordonnées
Hayet Mhenni
Master spécialisé en finance (Gestionnaire de programme)

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
 

Partager cet article