Laboratoire des Mycoplasmes

Composition du service

Chef de service :

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , DMV, Biologiste, tel: 71 841 203 Poste 405

Surveillante du service :

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , Technicienne Supérieure, tel: 71 841 203 poste 430

Collaborateurs techniques:

Faten AMOUNA, technicienne supérieure

Activités

 

Le service des mycoplasmes se charge des activités de diagnostic et de contrôle et des activités de recherche.

Les activités de diagnostic et de contrôle ont pour mission l’isolement et l’identification des souches de mycoplasmes à partir d’échantillons d’origine animale, humaine, vaccinale ou cellulaire. Les échantillons sont envoyés soit par le service de prélèvement spécialisé de l’Institut Pasteur de Tunis, soit par les particuliers (Médecin ou vétérinaire), soit par les laboratoires de virologie, de production, ou de recherche et développement de l’Institut Pasteur de Tunis, ou par la Pharmacie Centrale de Tunis.

Toutes les espèces de mycoplasmes, quelle que soit leur origine, sont recherchées par mise en culture sur des milieux liquide et solide appropriés et sélectifs, préparés par le laboratoire.

De plus, Mycoplasma pneumonia bénéficie d’une identification sérologique par la technique ELISA, développée par le laboratoire « A Antigène Double Sandwich ». L’identification sérologique des mycoplasmes urogénitaux ; Mycoplasma hominis, Ureaplasma urealyticum et Mycoplasma genitalium se fait par la technique d’IFI. Le test PCR est pratiqué à la demande pour l’identification rapide des mycoplasmes.

Dans son rôle de surveillance des mycoplasmoses aviaires ou de contrôle de l’efficacité d’un nouveau vaccin à mycoplasme, le laboratoire utilise comme tests sérologiques l’ELISA Triplex pour le dépistage simultané des trois mycoplasmes aviaires les plus pathogènes à savoir, Mycoplasma gallisepticum, Mycoplasma synoviae et Mycoplasma meleagridis, ainsi que l’agglutination rapide sur lame (SARL). La technique de PCR Triplex est préconisée pour les poussins d’un jour. La mise en culture de ces espèces est aussi pratiquée couramment dans le but de confirmer la présence de l’agent pathogène.

L’activité de recherche est orientée, d’une part, vers le développement d’outils immunologiques et moléculaires en vue de l’amélioration du diagnostic des mycoplasmes d’origine animale, surtout aviaire, et d’origine humaine. Dans le domaine des mycoplasmes aviaires, ce sont les espèces les plus redoutables qui font l’objet de travaux de recherche à savoir Mycoplasma gallisepticum, Mycoplasma synoviae et Mycoplasma meleagridis. Quant aux mycoplasmes d’origine humaine les plus étudiés dans le laboratoire, il s’agit de: Mycoplasma pneumoniae, agent de la pneumopathie atypique, Mycoplasma hominis et Ureaplasma urelyticum qui sont responsables de troubles urogénitaux.
 

Partager cet article