L'Institut Pasteur de Tunis, plus de cent an au service de la Santé Publique


loir.jpgEn 1893, Louis Pasteur chargea son neveu Adrien Loir, de l'installation d'un centre de vaccination à Tunis.
C'est ainsi qu'après celui de Paris et de Saïgon fut créé par un décret Beylical, l'Institut Pasteur de Tunis (IPT).
En 1902, Adrien Loir a été remplacé pas Charles Nicolle dont la première tâche fût la construction de l'Institut dans son emplacement actuel.

 

 

nicolleDe 1903 à 1936, date de sa mort, Charles Nicolle dirigea l'IPT, il y fit des découvertes majeures dans les domaines de la santé humaine et animale qui lui valurent le Prix Nobel de Médecine de 1928 et à l'IPT un renom international incontesté. Charles Nicolle fut également le fondateur des Archives de l'Institut Pasteur de Tunis, en 1906. Une revue que l'IPT continue toujours de publier.

 

Après 1956, année de l'indépendance de la Tunisie, l'Institut Pasteur de Tunis continua à assurer la préparation des vaccins nécessaires aux besoins du pays, la pratique des analyses médicales et la surveillance épidémiologique des principales affections endémiques en particulier la rage et les maladies transmissibles par l'eau. L'activité de recherche se ressentait cependant provisoirement du déficit en cadres scientifiques et des urgences pressantes des premières décennies de l'indépendance qui furent celles de la généralisation de l'enseignement public, du développement de la couverture hospitalière et de l’éradication des grands fléaux épidémiques, du lancement des premières universités et de la sortie des premières promotions de médecins, pharmaciens, scientifiques, vétérinaires, et techniciens de santé. Le Professeur Amor Chadli qui dirigea l'Institut Pasteur de Tunis de 1963 à 1988 fut ainsi le Doyen Fondateur de la première Faculté de Médecine de Tunisie.

A partir de l'année 1988, sous l'impulsion du Professeur Koussay Dellagi, qui dirigea l'Institut Pasteur de Tunis jusqu'en 2005, l’Institut a recentré ses activités autour de sa vocation naturelle: la Recherche Scientifique au service de la Santé de l'Homme. Grâce au soutien de l’Etat, le renouveau a pu s’affirmer par le recrutement de cadres scientifiques, le renforcement des équipes de recherche et la dotation en ressources nouvelles. Les grands axes prioritaires de la Recherche furent définis, portant sur les principales pathologies infectieuses humaines et animales prévalentes dans la région; l’étude des maladies génétiques; la Biotechnologie enfin. Ces acquis permirent à l'Institut de s’ouvrir sur son environnement national, régional et international par le biais de réseaux de collaborations fructueuses et de participer au renouveau de la Recherche Scientifique Tunisienne.

Entre Juillet 2005 et Juillet 2007, l’IPT a été dirigé par Le Professeur Abdeladhim Ben Abdeladhim. Au cours de cette période certaines des missions de l’IPT, notamment celles relatives à l’importation et le contrôle des vaccins, sérums thérapeutiques et dérivés sanguins, furent transférées à d’autres structures sanitaires : La Pharmacie Centrale de Tunisie pour l’importation des vaccins, sérums thérapeutiques et dérivés sanguins, le Laboratoire National de Contrôle des Médicaments pour le contrôle.

En juillet 2007, la Direction de l’IPT a été confiée au Professeur Hechmi Louzir, un programme de restructuration a été entamé. Il vise une meilleure visibilité de l’IPT en Tunisie et dans le monde, un vaste programme qualité et un renforcement et réorganisation des activités de diagnostic et santé publique, recherche/développement et production de certain vaccins et sérums thérapeutiques. Fin 2007, l’IPT a été identifié comme structure porteuse de projets dans le cadre de la Technopole de Sidi Thabet, dédiée aux biotechnologies appliquées à la Santé. La synergie entre la recherche structurante et innovante et les applications industrielles, pour le bien de nos populations, constitue un énorme challenge que l’IPT a décidé de relever avec tout le personnel scientifique, technique et administratif.

 

Partager cet article