Institut Pasteur de Tunis - Actualités


January, 13-17, 2020: PHINDaccess Course "Introduction to Python"

introduction-to-python-fond-FINAL-4

The Big Data era has created the necessity to manage high-throughput data files and data analysis with renewed and improved approaches. Scripting languages are nowadays an integral component of this landscape and their daily use leverages and grows the analytical capabilities by integrating complex operations. This course introduces the Python programming language, as an easy-to-use interpreted language, providing a rich and robust programming environment. Participants are expected to use it to explore, analyse and interpret their high-throughput datasets.

Upon completion of this course you should:

  1. Understand the basics of Python programming.
  2. Understand data types, control flow, object-oriented programming.
  3. Be able to use state-of-the-art scientific packages (Pandas library).
  4. Be able to execute a code in a jupyter notebook.

This course is restricted to the young researchers previously selected from IPT's research labs and to 6 candidates from the Institut Pasteur International Network

 

 

 
January 2-4, 2020: PHINDaccess Course "Introduction to Linux"

introduction-to-linux-noir-bd

This course explores the various advantages of using the Linux environment to work with complex or big file systems. Main commands used to create, manipulate and navigate through directories and files will be covered.

The main objective of this course is to help participants become able to achieve their upcoming high-throughput data analysis under the Linux environment. Upon completion of this course you should:

  1. Understand the advantages of Linux OS vs Windows OS.
  2. Have a good working knowledge of Linux from a command line perspective.
  3. Be able to easily navigate through a directory/file system tree.
  4. Be able to use basic & complex command-line operations
  5. Have a basic knowledge of Bash scripting

This course is restricted to the young researchers previously selected from IPT's research labs and to 6 candidates from the Institut Pasteur International Network

 
Sonia Maatoug obtient le prix de la meilleure communication orale lors de l'IBRO-Kemali Mediterranean School of Neuroscience

sonia maatougSonia Maatoug, étudiante en thèse au laboratoire de venins et biomolécules thérapeutiques a obtenu le prix de la meilleure communication pour sa communication intitulée "Inhibition of Kv3.1 channels by a toxin extracted from Androctonus australis Scorpion Venom" (Auteurs: Sonia Maatoug, Amani Cheikh and Rym Benkhalifa) lors de l'"IBRO-Kemali Mediterranean School of Neuroscience" Neuroinflammation and Intercellular Communication" organisé à Rabat du 25 au 29 novembre 2019 par "The International Brain Research Organization".

Elle a également obtenu le prix du meilleur projet (Sonia Maatoug, Stefano Gelibter) pour son projet : KATHERINE" "Kynurenine pATHway and dEpRessIon in multiple sclErosis".

 
Hommage au Pr Amor Chadli

Amor Chadli Directeur IPTLa nouvelle du décès du Professeur Amor Chadli, vendredi 8 novembre 2019, a été un choc pour tous les Pasteuriens et au-delà. Nous perdons un Homme aux grandes valeurs humaines et morales. Un Homme à principes, rigoureux et travailleur qui a dirigé l'Institut Pasteur de Tunis pendant plus de 25 ans. Il fait partie de cette lignée de savants qui ont marqué l'histoire de la médecine tunisienne depuis l'indépendance.

Diplômé de la faculté de médecine de Strasbourg où il a exercé comme assistant de 1954 à 1957, le Professeur Chadli rentre en Tunisie en 1957 et dirige le laboratoire d'Anatomie pathologique à l'Institut Pasteur de Tunis. En 1959, il est nommé sous-directeur de l'Institut. Il obtient en 1962, le grade d'agrégé en médecine de la faculté de médecine de Paris et il est nommé début 1963, Directeur de l'Institut Pasteur de Tunis. Le Professeur Chadli est aussi l'un des fondateurs de la Faculté de Médecine de Tunis en 1964 et son premier Doyen. Il a assumé plusieurs responsabilités scientifiques et politiques, dont les fonctions, de Recteur de l'Université de Tunis, de Ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et Ministre de l'Education nationale (entre juin 1986 et mai 1987). Par la suite, il a servi comme Ministre Directeur du Cabinet présidentiel, mission que lui avait confiée le Président Habib Bourguiba, jusqu'à la destitution de ce dernier le 7 novembre 1987. Prof. Chadli lui est resté fidèle, un des rares, malgré l'adversité. Après son départ à la retraite, Prof. Amor Chadli s'était attelé à composer des Mémoires sur l'ère du leader Bourguiba. Il m'avait fait la confidence, il y a quelques années, qu'il les avait prudemment enterrés dans son jardin, laissant à son épouse la consigne de les publier après sa disparition, au cas où surviendrait une ère de liberté. Ces Mémoires ont été finalement publiés de son vivant, en 2013.

Prof. Chadli est entré à l'institut Pasteur par accident, comme il nous l'a avoué lors du séminaire sur l'histoire orale des Instituts Pasteur du Maghreb, en 2012, Il a pris contact avec l'Institut Pasteur de Tunis quand il a affecté au service des contagieux, qui était dirigé par Paul Durand, directeur de l'institut Pasteur de Tunis. Après le départ de l'anatomopathologiste de l'époque, il n'y avait personne pour réaliser les examens et on les envoyait à Strasbourg, elles étaient réalisées par Dr Amor Chadli. Puis son patron de l'époque a fini par accepter qu'il revienne à Tunis tout en poursuivant des séjours à Strasbourg. Ensuite Prof. Chadli est rentré définitivement en Tunisie au lendemain de l'indépendance en 1957, et a poursuivi une magnifique carrière et dirigé l'Institut Pasteur de Tunis pendant plus de vingt-cinq ans.

Pour le Prof Chadli être pasteurien « c'est être imprégné par une véritable doctrine, une doctrine que chacun de nous vit et ressent en fait au fond de lui-même. Etre pasteurien, c'est avoir une certaine éthique, être animé d'un esprit de corps répondant à des critères qui sont acquis par les chercheurs et les jeunes médecins lors de leur stage à l'institut».

« Travailler, c'est le premier devoir des Pasteuriens, un travail inlassable, un travail qui consiste à vaincre tous les obstacles, un travail qui procure la satisfaction de pousser la nature à livrer ses secrets, un travail qui s'effectue en bonne intelligence et en collaboration étroite avec tout le personnel de l'établissement, quelles que soient ses responsabilités, un travail qui entretient des relations privilégiées de coopération avec les autres instituts, dans la vraie tradition pasteurienne».

Le Professeur Chadli n'a jamais dévié d'une ligne marquée par la droiture, le travail, la fidélité et un grand nationalisme. Il appartient à une génération, en voie de disparition, d'hommes et de femmes de valeur qui ont fait l'Histoire de la Tunisie moderne... Paix à son âme.

Hechmi Louzir,
Directeur de l'Institut Pasteur de Tunis

 

 
Lilia Romdhane devient membre de l"Arab-German Young Academy of Sciences and Humanities"

lilia romdhane pasteur tunisEn juillet 2019, Lilia Romdhane, chercheuse associée au laboratoire de Génomique biomédicale et oncogénétique de l'Institut a été élue membre de l'"Arab-German Young Academy of Sciences and Humanities (AGYA).
L'AGYA a pour objectif de créer une communauté de jeunes chercheurs arabes et allemands et de soutenir des projets innovants communs dans divers domaines de la recherche, de la politique scientifique et de l'éducation. autour de plusieurs disciplines scientifiques.

 

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL

Partager cet article