Institut Pasteur de Tunis - Actualités


Cours "Introduction of Bioinfomartics to Arab education Systems" 21-22 novembre 2022

AGYA bioinfoL' Institut Pasteur de Tunis, l'Arab German Young Academy et la Faculté des Sciences de Bizerte organisent un cours  intitulé: "Introduction to Bioinformatics for Arab Education Systems", du 21 au 22 novembre 2022 à l'IPT.

Cet atelier regroupe des experts et des étudiants d'Allemagne et de différents pays Arabes ayant différents backgrounds scientifiques comme l'informatique, la biologie, la médecine et les sciences de l'ingénieur.

Sur une période de 2 jours, des discussions seront menées sur les différents aspects de la bioinformatique, ses applications et surtout comment implémenter la bioinformatique dans les programmes universitaires. A l'issue de ces discussions et des recommandations en s'inspirant de l'expérience Tunisienne dans l'implémentation du master de Bioinformatique à l'ISBST en collaboration avec l'ENSI, l'IPT et la FSB, un programme de bioinformatique va être conçu et implémenté dans les universités Arabes. 
Les étudiants, conférenciers et membres de AGYA présents à cet évènements sont de 11 nationalités:
3 pays européens: Allemagne, Italie, et Ukraine
3 pays du Maghreb : Algérie, Libye, et Tunisie
3 pays du Moyen Orient : Jordanie, Liban, et Palestine et Egypte et Soudan
Ce projet est le fruit des activités de 3 groupes de travail dans AGYA : Health and Society, Arab and German Education et Innovation et financé bien sûr par AGYA.

 
Rym Kefi obtient le Prix "Sadok Besrour" 2022

316111536_10229575005697668_7430083854519511242_nLe samedi 13 novembre 2022, Rym Kefi, maître de conférence au Laboratoire de Génomique Biomédicale et Oncogénétique,  a obtenu le prix Sadok Bessrour d'excellence en recherche.

Le prix est décerné par l'Université de Montréal, la Fondation Sadok Besrour, et le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.Il récompense l'excellence en recherche en médecine et en sciences de la santé. Ce prix est remis annuellement aux candidats ou aux équipes qui se sont distingués par leurs réalisations dans ces domaines en Tunisie.

Aprè les Prs. Ridha Barbouche et Imen Ben Mustapha, Rym Kefi est la troisième pasteurienne a obtenir la Prix Sadok Besrour.

315853766_10229575003817621_1058356926523319054_n

 
SEMINAIRE DE L'IPT (24 novembre 2022) Pathologie moléculaire et oncogénétique pour une meilleure stratégie de la prise en charge des malades atteints de cancers en Tunisie

affiche amiraLe onzième séminaire de l'IPT intitulé : Pathologie moléculaire et oncogénétique pour une meilleure stratégie de la prise en charge des malades atteints de cancers en Tunisie sera assuré par Dr. Amira JABALLAH, Biologiste Adjoint contractuelle au Laboratoire de Génomique Biomédicale et Oncogénétique, à l'Institut Pasteur de Tunis
Il aura lieu le jeudi 24 novembre 2022 à 11h00 dans le Grand amphithéâtre de l'IPT.
Le séminaire sera retransmis en direct sur la page Youtube de l'IPT : https://www.youtube.com/watch?v=dBpE-3zhLSo

Résumé :
La meilleure compréhension de la cancérogenèse et de la biologie tumorale permet aujourd'hui de définir des profils biologiques spécifiques des patients dont la valeur pronostique et parfois prédictive est bien établie concernant l'efficacité des thérapies actuelles. Malgré les bénéfices cliniques indéniables apportés par les thérapies ciblées, l'efficacité de ces protocoles innovants reste limitée par des mécanismes de résistance intrinsèque ou acquise, ou par des profils de toxicités des produits. La complexité de la biologie des cellules cancéreuses et de leur interaction avec leur micro-environnement souligne l'importance d'une sélection rigoureuse des patients dans le cadre de la médecine de précision. De par sa fréquence, le cancer colorectal constitue un problème de santé publique. Pour les formes sporadiques de ce cancer, l'acquisition de mutations au niveau des effecteurs des deux principales voies de l'EGFR (RAS/MAPKase et PI3K/AKT/mTOR) entraine une résistance aux anti-EGFR. Dans le même temps, l'absence de mutation sur ces mêmes gènes ne garantit pas pour autant une bonne réponse en termes de survie ou de rechute. Quant à la classification moléculaire des cancers colorectaux, elle nécessite l'analyse de plusieurs gènes à la fois rendant son application plus difficile actuellement et bien que recommandée par l'ESMO elle n'apparaît pas encore comme un élément de premier plan pour le choix thérapeutique. De ce fait, nos effort déployés en recherche translationnelle visent à améliorer la prise en charge des patients atteints de cancer colorectal d'une part et à une meilleure classification de ces cancers hétérogènes d'autre part. Par ailleurs, un intérêt tout particulier a été porté aux formes héréditaires de ce cancer pour définir les conduites à tenir pour la prise en charge des familles à haut risque de cancer colorectal, afin de mieux classer les formes syndromiques. Le rôle de l'exposome comme modificateur de risque est primordial dans cette approche qui a pour but ultime d'amorcer un dépistage précoce de ces formes de cancers dont les données épidémio-génétiques restent fragmentaires. Les tests moléculaires EGFR développés dans le cadre du cancer colorectal, sont maintenant appliqués pour d'autres tumeurs. C'est le cas actuellement pour le cancer du poumon, premier cancer par ordre de fréquence dans le monde. D'autres tests tels que PIK3CA, réalisés aussi dans le cadre du cancer colorectal, sont appliqués actuellement pour des Syndromes hypertrophiques chez l'enfant, liés au gène PIK3CA (PROS).

Biographie de Amira Jaballah-Gabteni :
Dr. Amira Jaballah-Gabteni est biologiste adjoint contractuelle sur le projet RAS testing au sein du laboratoire d'Anatomie Pathologique Humaine et Expérimentale de l'IPT et post-doctorante au sein du Laboratoire de Génomique Biomédicale et Oncogénétique. Elle est impliquée activement dans des projets nationaux et internationaux à l'Institut Pasteur de Tunis. Dr Jaballah travaille depuis plus d'une dizaine d'années sur le cancer colorectal dans ses formes héréditaires et sporadiques en explorant ses aspects moléculaires et immunohistochimiques. Ses travaux portent notamment sur les effecteurs des voies RAS/MAPKase et PI3K/AKT/mTOR pour une meilleure stratification des patients afin d'améliorer la prise en charge des patients éligibles pour les thérapies anti-EGFR et anti-facteurs angiogéniques. L'exploration de ces voies de signalisation impliquées dans d'autres cancers l'ont conduites à étendre son champ d'intérêt à d'autres tumeurs malignes fréquentes en Tunisie dont notamment le cancer du poumon.

 
SEMINAIRE DE L'IPT (03 novembre 2022) Diversité génétique des isolats Tunisiens de Mycoplasma gallisepticum et dissémination clonale de leur antibiorésistance

séminaire Imen chnibaLe dixième séminaire de l'IPT intitulé : Diversité génétique des isolats Tunisiens de Mycoplasma gallisepticum et dissémination clonale de leur antibiorésistance sera assuré par Mlle Imen CHNIBA, étudiante en thèse au sein du laboratoire au Laboratoire de Microbiologie Moléculaire, Vaccinologie et Développement Biotechnologique à l'Institut Pasteur de Tunis

Il aura lieu le jeudi 03 novembre 2022 à 11h00 dans le Grand amphithéâtre de l'IPT. Le séminaire sera retransmis en direct sur la page Youtube de l'IPT : https://www.youtube.com/watch?v=ZP5MdSteeVM

Résumé : Mycoplasma gallisepticum est l'un des mycoplasmes aviaires les plus pathogènes et les plus importants. Cette importance dérive des lourdes pertes économiques qu'il engendre dans l'industrie avicole. Mycoplasma gallisepticum est responsable de la maladie respiratoire chronique chez la poule et de la sinusite infectieuse chez la dinde. Son existence en présence d'autres agents pathogènes (virus ou bactéries) peut compliquer l'infection et conduire à l'apparition de lésions sévères des sacs aériens. Ce pouvoir pathogène puissant fait de ce micro-organisme l'un des mycoplasmes aviaires le plus étudié partout dans le monde. Cependant et malgré le développement continu de l'industrie avicole en Tunisie, très peu d'informations concernant ce mycoplasme sont disponibles dans notre pays. Tout cela nous a incité à mieux étudier M. gallisepticum sur le plan épidémiologique et explorer son profil génétique, ainsi que son comportement vis-à-vis des antibiotiques les plus utilisés pour son traitement. Le typage génétique et le profil phylogénétique des souches de M. gallisepticum ont été réalisés par la technique de GTS ou « gene -targeted-sequencing » en utilisant quatre loci (pvpA, mgc2, vlhA, ainsi que la région intergénique IGSR16S-23S). Cette approche a révélé 12 types de séquences (ST) qui se répartissent sur deux complexes clonaux (CC1 et CC2) et cinq singletons. Les isolats tunisiens de M. gallisepticum (20 isolats) et la souche de référence S6, ont été groupés dans cinq génotypes différents répartis sur le CC1 (ST2, ST3, ST4 et ST5) et le singleton ST1. La majorité des isolats tunisiens sont regroupés dans le génotype ST3 qui représente le génotype ancestral. L'émergence d'une résistance à l'enrofloxacine et à la spiramycine chez 80% (16/20) des isolats locaux de M. gallisepticum a été démontrée par la méthode de microdilution. Les mutations causales ont été identifiées par séquençage de la région déterminant la résistance à la quinolone (QRDR) et les domaines II et V de l'ARNr 23S, ainsi que les gènes rplD et rplV pour les isolats résistants à l'enrofloxacine et aux macrolides, respectivement. L'émergence de la résistance aux antibiotiques à l'enrofloxacine et à la spiramycine s'est révélée associée au complexe clonal CC1, suggérant ainsi une dissémination clonale de ce phénotype.

Biographie de Imen CHNIBA : Etudiante en thèse au sein du laboratoire des Mycoplasmes, sous la direction de Pr. Boutheina Mardassi. Titulaire d'un master de recherche en Microbiologie de la faculté des sciences de Tunis. Les travaux réalisés durant mon master, ont porté sur l'étude de la variabilité antigénique des isolats locaux de Mycoplasma synoviae et de leur sensibilité vis-à-vis des antibiotiques.

 
Hommage au Pr. Amor Chadli, 8 novembre 2022

hommage amor chadli finalA l'occasion de la sortie de ces deux ouvrages, l'Institut Pasteur de Tunis (IPT) et l'Institut de recherche sur le Maghreb Contemporain (IRMC) organisent le 8 novembre 2022, un hommage au Pr. Amor Chadli, dans le grand amphithéâtre de l'IPT.

Le Pr. Chadli, Directeur de l'Institut Pasteur de Tunis de 1963 à 1988, nous a quittés il y a trois ans le 8 novembre 2019. Sa biographie, écrite par le Dr. Benoît Gaumer, est récemment parue en Tunisie. 
"Cette personnalité mérite qu'on s'attarde sur son itinéraire en guise d'hommage et de reconnaissance. Benoît Gaumer l'a fait. Il a trouvé toute l'inspiration et la patience de suivre le parcours d'Amor Chadli depuis sa prime jeunesse et jusque  dans les racines familiales des Chadli." (Extrait de la préface de la Biographie d'Amor Chadli, par le Pr. Hechmi Louzir, Directeur Général de l'IPT).

Un autre ouvrage publié par un collectif de chercheurs dirigé par Pr. Anne-Marie Moulin, sur l'Histoire Orale des Instituts Pasteur du Maghreb et auquel le Pr. Chadli a aussi contribué, vient également de paraître On y lit  «être pasteurien c'est être imprégné par une véritable doctrine, une doctrine que chacun de nous vit et ressent en fait au fond de lui-même. Etre pasteurien, c'est avoir une certaine éthique, être animé d'un esprit de corps répondant à des critères qui sont acquis par les chercheurs et les jeunes médecins lors de leur stage à l'institut». (Témoignage du Pr. Amor Chadli, lors du séminaire sur l'Histoire Orale des Instituts Pasteur du Maghreb)Cet hommage donnera l'occasion aux différents intervenants et participants de saluer la mémoire du premier Directeur tunisien de l'Institut Pasteur de Tunis, un homme engagé et exemplaire qui a servi de modèle à toute une génération de médecins et scientifiques tunisiens.

L'événement s'organisera en deux parties.La première partie donnera la parole à son biographe, aux proches et à l'entourage du Pr. Chadli. La deuxième sera consacrée à un échange autour de l'Histoire Orale des Instituts Pasteur du Maghreb animée par Pr. Anne-Marie Moulin et Pr. Kmar Bendana.

Cet événement est en accès libre. Il débutera à 14h00, mardi 8 novembre 2022.

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL

Partager cet article