Institut Pasteur de Tunis - Actualités


Déficits immunitaires primitifs : lancement de la deuxième phase du projet ATun-DIP’s dans les régions du Nord-Ouest de la Tunisie

ATun-DIPs_logo-1La seconde phase du projet ATun-DIP's (Amélioration de la prise en charge des enfants Tunisiens atteints de Déficits Immunitaires Primitifs) a démarré le 4 février 2021, après plus de trois ans d'activités dans les régions défavorisées du Centre et du Sud de la Tunisie. Le projet, coordonné par l'Institut Pasteur de Tunis avec plusieurs partenaires dont l'Institut Pasteur à Paris, s'étend désormais aux régions défavorisées du Nord-Ouest de la Tunisie. Il s'attachera notamment à renforcer les capacités de diagnostic moléculaire de l'Institut Pasteur de Tunis pour favoriser un diagnostic plus précoce de cette pathologie encore aujourd'hui sous-diagnostiquée.

Les Déficits Immunitaires Primitifs (DIPs) sont liés à des anomalies génétiques de différentes  composantes du système immunitaire. Cela se traduit en particulier, par des infections à répétition pouvant mettre en jeu le pronostic vital de ces personnes. La Tunisie est touchée par ces déficits immunitaires primitifs favorisés par la consanguinité qui peut atteindre 50% des mariages dans certaines régions. Malheureusement, ces maladies restent largement sous-diagnostiquées, que ce soit chez l'enfant ou dans les formes modérées chez l'adulte, le plus souvent, en raison de la méconnaissance de la communauté médicale ou du manque de moyens de diagnostic approprié. Face à ce constat, l'Institut Pasteur de Tunis a lancé fin 2015 la première phase du projet ATun-DIP's dont il est le porteur. Soutenu par la Direction de la Coopération Internationale (DCI) de Monaco, la première phase avait pour objectif d'améliorer les connaissances des professionnels de santé (pédiatres, infirmiers et biologistes) sur ces déficits afin d'établir des diagnostics précoces et d'améliorer les prises en charge spécifiques des enfants porteurs de DIPs. Parallèlement, des actions de sensibilisation aux signes d'alertes de ces déficits et à la prévention d'épisodes infectieux ont été réalisées auprès des familles. Cette première phase a permis d'implémenter une approche globale inédite qui a également abouti à la création d'une association de patients. Devant le succès de cette première phase, les actions dans les régions du Centre et du Sud seront pérennisées mais également étendues aux régions défavorisées du Nord-Ouest de la Tunisie. La phase deux du projet ATun-DIP's  s'attachera également à renforcer les capacités de diagnostic moléculaire de l'Institut Pasteur de Tunis . Ce renforcement des capacités, mené en collaboration avec les équipes de la plateforme de séquençage (Biomics) et du département de biologie computationnelle (DBC) de l'Institut Pasteur à Paris, permettra d'utiliser les approches modernes de séquençage de nouvelle génération pour un  diagnostic plus performant et plus précoce. L'objectif est d'instaurer une approche diagnostic et préventive par le conseil génétique et le diagnostic prénatal auprès des familles affectées. Enfin le projet ne se limitera plus aux enfants mais élargira son action aux adultes porteurs de DIPs. Le lancement de la deuxième phase s'est déroulé officiellement le 4 février 2021 avec des représentants de chaque partie prenante du projet, à savoir l'Institut Pasteur de Tunis, l'Institut Pasteur à Paris, la Direction de la Coopération Internationale de la Principauté Monégasque, la Direction des Soins de Santé de Base du ministère tunisien de la Santé, la Faculté de Médecine de Tunis et l'Association TUNisienne des patients atteints de Déficits Immunitaires Primitifs (Atun -DIP's), les responsables du partenariat entre la Faculté de Médecine de Tunis et la région du Nord-Ouest. Les partenaires se sont retrouvés lors d'une réunion de lancement, en ligne dû au contexte sanitaire, pour présenter les principaux résultats de la phase une du projet DIPs et trouver des solutions pour faire face aux difficultés rencontrées dans le cadre du lancement de la deuxième phase en raison de l'épidémie de Covid-19. En savoir plus sur le projet (contenu phase 1)

 
PHINDaccess course: Inititaion to Slurm (March, 10, 2021)

cours-slurm-final-pdfSlurm is an open source fault-tolerant, and highly scalable cluster management and job scheduling system for large and small Linux clusters. Slurm as a job scheduler is responsible for listening to job requests, then finding the proper compute node that meets job's resource requirements including RAM, number of cores, time, etc. Slurm dispatches jobs to a compute node, collects info about the completed work, and stores information about jobs.

Participants are expected to use it to run their jobs on the cluster to analyse and interpret their high-throughput OMIC datasets.CHECK THE PROGRAM : click here LEARNING OBJECTIVES: Upon completion of this course participants should be able to:

  1. Learn about resources sharing techniques and tools.
  2. Interact with HPC using SLURM.
  3. Use scientific tools with SLURM.
  4. Monitor and investigate submitted jobs.

This course is restricted to the young researchers previously selected from IPT's research labs and to other IPT candidates that already have generated OMICS data to analyze using IPT-HPC.

 
Retour sur le workshop régional sur la Rage (16-17 février 2021)
Mercredi, 24 Février 2021 08:24

rage 16-17 février 2021Un workshop régional sur la rage a été organisé en ligne du 16 au 17 février 2021 par le Laboratoire de la Rage de l'Institut Pasteur de Tunis et le Laboratoire de la rage et de la faune sauvage de l'ANSES-Nancy.

Cette réunion s'est tenue dans cadre du lancement du projet de jumelage OIE (Organisation de la Santé Animale) sur la rage, entre l'Institut Pasteur de Tunis et l'Anses-Nancy. Ele a réuni 55 participants venant de plus de 15 pays de 4 continents pour discuter de la surveillance de la rage et de la vaccination des chiens. Cet événement a réuni des représentants de l'OIE, de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et du Global Alliance for Rabies Control (GARC) ainsi que des experts internationaux.

Durant cette rencontre plusieurs défis communs ont été relevés par les participants, parmi lesquels, le manque de moyen dans le système de surveillance de la rage dans les pays du Maghreb et d'Afrique sub-saharienne, le manque d'études d'écologie canine et la vaccination canine insuffisante.

Cette réunion a permis de prendre des décisions pour renforcer la collaboration entre les partenaires, telles que la Création d'un réseau d'échanges pour les pays de la région, le renforcement des capacités des laboratoires de la région, la conduite d'études d'écologie canine.

Les prochaines étapes de ce projet collaboratif verront la conduite d'études sur le terrain et la préparation de panels pour des essais interlaboratoires dans la région

Pour en savoir plus sur le programme de lutte contre la rage de l'OIE : https://rr-africa.oie.int/fr/notre-mission/contribuer-a-lelimination-de-mortalites-humaines-dues-a-la-rage-chez-les-chiens-en-afrique/

 
Un projet de l’Institut Pasteur à Tunis contre la maladie de Parkinson retenu par l’initiative Excellence in Africa de l’EPFL
Jeudi, 11 Février 2021 08:18

EPFL AfricaDans le cadre de l'initiative Excellence in Africa de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et de l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), le centre EXAF a annoncé les noms des six équipes qui participeront au programme de développement du corps professoral junior. L'Institut Pasteur de Tunis y participera grâce à son projet innovant de recherche d'un traitement contre la maladie de Parkinson dans les venins animaux.

Le programme de développement du corps professoral junior promeut des collaborations entre des jeunes professeurs basés en Afrique et des professeurs de l'EPFL dans le cadre de projets de recherche qui permettent de relever des grands défis africains et mondiaux. Parmi les six projets retenus qui seront financés par ce programme durant 4 ou 5 ans figure celui du Dr. Ines El Bini Dhouib, maître assistante à l'Institut Pasteur de Tunis et de Pr. Hilal Lashuel, Professeur de l'EPFL, lequel vise à trouver un traitement contre la maladie de Parkinson à partir des venins animaux. Un détachement d'une durée maximale d'un an dans le laboratoire de leurs collègues de l'EPFL sera également possible pour les professeurs basés en Tunisie et dans le reste de l'Afrique. L'approche proposée par chaque équipe permettra d'explorer le potentiel thérapeutique de certaines classes de composés actifs extraits des venins de vipère et de scorpion pour le traitement de cette maladie. Le projet s'appuie sur les compétences très pointues des deux chercheurs et illustre les multiples bénéfices de la collaboration Nord-Sud promue par EXAF en matière de recherche. Pour en savoir plus sur le projet https://www.epfl.ch/research/domains/exaf/fr/animal-venom-biomolecules-in-parkinsons-disease-therapy/Bini Lashuel

Ces projets de recherche - qui débuteront dans les prochaines semaines - suscitent un grand enthousiasme. Ils devraient apporter des solutions efficaces et orientées vers le long terme aux divers défis rencontrés par l'Afrique et le reste du monde dans des domaines tels que l'énergie propre et durable, le réchauffement climatique, l'efficacité de l'utilisation des ressources, ainsi que la santé et, dans le cas du projet de l'Institut Pasteur de Tunis, les neurosciences. Les collaborations entre les institutions hôtes et l'EPFL renforceront le partage des connaissances scientifiques entre les équipes de recherche.À l'issue de la deuxième phase de l'appel à propositions, l'Institut Pasteur de Tunis a été sélectionné parmi 16 candidatures évaluées par des experts externes indépendants et par un comité scientifique conjoint EPFL-UM6P. Une réunion de lancement du programme sera organisée au printemps 2021 à l'UM6P. Les ateliers et séminaires organisés avec les professeurs participant aux projets contribueront à la création d'une communauté de chercheurs talentueux ayant un objectif commun : l'excellence scientifique.

À propos d'Excellence in Africa
Excellence in Africa est une initiative conjointe lancée par l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), destinée à favoriser l'excellence de la recherche scientifique sur tout le continent africain.

 
Lancement d'une étude sur la santé mentale des étudiants en thèse en Tunisie
Vendredi, 18 Décembre 2020 07:53

projet TT santé mentaleUne étude scientifique internationale concernant la santé mentale des étudiants en thèse est lancée par la Boutique des Sciences de l'Institut Pasteur de Tunis (IPT), l'Association des Jeunes Chercheurs de l'IPT et l'Université de Florence en Italie.

Cette recherche a pour objectifs :
- d'identifier les facteurs influençant la santé mentale des étudiants en thèse dans toutes les disciplines
- de mettre en évidence un lien direct/indirect entre la manifestation de ces problèmes et la politique de recherche actuelle afin de mettre en place un plaidoyer visant à changer la politique de la recherche concernant les étudiants en thèse.

Pour mieux comprendre cette étude, nous vous invitons à découvrir la vidéo que nous avons réalisée : https://www.youtube.com/watch?v=uHvwUc_sXWw

Si vous êtes étudiant en thèse en Tunisie et vous voulez participer à l'amélioration des conditions du déroulement de la thèse dans notre pays, nous vous remercions de répondre au questionnaire suivant : https://docs.google.com/forms/u/1/d/e/1FAIpQLScWdnpjv_pM_Jt_S1aHDr3bNG7zccLHldHioREeD8hDYY4RQQ/viewform?fbclid=IwAR1XmSN5uYLEBQS85duVd--_Xv_dOj_IOXeU94Xp4W9VAq8dyVIOjbhPvHw

Les réponses au questionnaire sont anonymes.Ce questionnaire restera en ligne du 16/12/2020 au 16/01/2021La préparation de la thèse est une expérience riche, mais s'avère éprouvante en même temps tant sur le plan universitaire que personnel.utm.tn

Nous considérons que les étudiants doivent contribuer à l'élaboration de solutions qui les concerne directement.Les résultats de cette étude pilote serviront à établir des recommandations pour améliorer la situation des étudiants en thèse en TunisiePour toute information supplémentaire contactez nous sur l'adresse suivante : phdmeter@pasteur.utm.tn

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL

Partager cet article