SEMINAIRE DE L'IPT (08 décembre2022) Les propriétés pharmacologiques de la Dromaserpine, une serpine antihémostatique dérivée des glandes salivaires de la tique Hyalomma dromedarii

Le douzième séminaire de l'IPT intitulé : Les propriétés pharmacologiques de la Dromaserpine, une serpine antihémostatique dérivée des glandes salivaires de la tique Hyalomma dromedarii sera assuré par Mlle Hager AOUNALLAH, étudiante en thèse au sein du laboratoire des virus, vecteurs et hôtes de l'Institut Pasteur de Tunis.
Il aura lieu le jeudi 08 décembre 2022 à 11h00 dans le Grand amphithéâtre de l'IPT.

Le séminaire sera enregistré etr mis en ligne sur la chaîne Youtube de l'IPT : https://www.youtube.com/@PasteurTunis 

Résumé : 
Malgré l'émergence de nouvelles pathologies, les maladies cardiovasculaires demeurent les principales causes de décès dans le monde selon l'OMS. Ces maladies augmentent de façon exponentielle à cause du régime alimentaire malsain et de la sédentarité qui engendrent une mauvaise circulation sanguine. Pour remédier à ces troubles, plusieurs études se sont intéressées à l'investigation de nouvelles pistes thérapeutiques à la recherche de nouveaux médicaments. Les sécrétions des arthropodes terrestres peuvent être considérées comme un cocktail inexploré de composés biologiquement actifs. Les glandes salivaires des tiques sont considérées comme une source exceptionnelle de composés pharmaco-actifs. Ces composés de grande variété, possèdent plusieurs propriétés pharmacologiques allant des agents immunomodulateurs, anti-inflammatoires, anticoagulants et antiplaquettaires aux agents antitumoraux et anti-angiogéniques. En plus d'être spécifiques, les inhibiteurs de protéase dérivés des tiques ciblent plusieurs systèmes biologiques, notamment le système immunitaire, l'hémostase, l'inflammation, la cicatrisation des plaies et autres processus. Dans ce contexte, notre groupe de recherche a décortiqué la composition des glandes salivaires de la tique Hyalomma dromedarii (parasite du dromadaire). Ainsi, nous avons mené des études transcriptomique et protéomique sur les glandes salivaires de cette tique. Ces études ont confirmé la présence de molécules à potentiel pharmacologique, offrant une excellente opportunité de découvrir de nouveaux agents anti-hémostatiques. Parmi ces molécules, les inhibiteurs de protéase à sérine ont suscité notre intérêt, notamment la sous-famille des serpines. Dans la présente étude, nous avons combiné des analyses bio-informatiques et des essais expérimentaux pour caractériser une nouvelle serpine, nommée Dromaserpine, issue du sialotranscriptome de H. dromedarii. Sa forme recombinante (rDromaserpine) obtenue par expression dans Escherichia coli (BL21 (DE3)), a été caractérisée à l'aide d'outils biochimiques et biophysiques puis testée in vitro. La protéine recombinante, d'environ ~45 kDa, a été obtenue sous la forme d'un monomère soluble bien structuré, qui a été testé à l'aide de divers tests de coagulation sanguine (APTT, PT, TT) et d'agrégation plaquettaire. Son effet anticoagulant a été démontré par sa capacité à prolonger significativement la voie intrinsèque de la coagulation sanguine, agissant principalement sur la thrombine et la kallicréine, deux protéases à sérine de type trypsine, centrales dans les processus d'hémostase et de thrombose. Son activité antiplaquettaire a été prouvée en inhibant l'agrégation plaquettaire induite par la thrombine. Dans l'ensemble, nos résultats suggèrent que Dromaserpine est un nouvel inhibiteur de protéase sélectif qui mérite une étude plus approfondie, principalement son mécanisme moléculaire et cinétique. D'autres études in vivo pourraient faire l'objet d'études futures ouvrant la voie au développement d'un nouveau médicament anti-thrombotique potentiel.

Biographie de Hajer Aounallah 
Titulaire d'un master de recherche en biologie moléculaire et Cellulaire/Biochimie à la faculté des sciences de Tunis depuis 2019. Actuellement doctorante en cotutelle au sein du laboratoire des virus, vecteurs et hôtes (entomologie Médicale) de l'Institut Pasteur de Tunis sous la direction de Dr. Youmna M'GHIRBI et le laboratoire d'innovation et développement au Centre d'Excellence en Découverte de Nouvelles Cibles (CENTD) de I'institut Butantan, São Paulo au Brésil, sous la direction de Dr. Fernanda FARIA. Depuis mon master, je me suis focalisée sur la caractérisation biochimique et structurale de biomolécules, identifiées à partir des données transcriptomiques des glandes salivaires de la tique Hyalomma dromedarii. Dans mon projet de doctorat, je me suis intéressée sur l'étude des propriétés anti-hémostatiques des inhibiteurs de protéase à sérine (Serpine) identifiées à partir de cette espèce de tique. Je suis également impliquée dans plusieurs projets de collaboration scientifique qui s'intéressent à la valorisation de molécules issues des glandes salivaires de tiques comme source de biomolécules thérapeutiques.

 

Partager cet article