Déficits immunitaires primitifs : lancement de la deuxième phase du projet ATun-DIP’s dans les régions du Nord-Ouest de la Tunisie

ATun-DIPs_logo-1La seconde phase du projet ATun-DIP's (Amélioration de la prise en charge des enfants Tunisiens atteints de Déficits Immunitaires Primitifs) a démarré le 4 février 2021, après plus de trois ans d'activités dans les régions défavorisées du Centre et du Sud de la Tunisie. Le projet, coordonné par l'Institut Pasteur de Tunis avec plusieurs partenaires dont l'Institut Pasteur à Paris, s'étend désormais aux régions défavorisées du Nord-Ouest de la Tunisie. Il s'attachera notamment à renforcer les capacités de diagnostic moléculaire de l'Institut Pasteur de Tunis pour favoriser un diagnostic plus précoce de cette pathologie encore aujourd'hui sous-diagnostiquée.

Les Déficits Immunitaires Primitifs (DIPs) sont liés à des anomalies génétiques de différentes  composantes du système immunitaire. Cela se traduit en particulier, par des infections à répétition pouvant mettre en jeu le pronostic vital de ces personnes. La Tunisie est touchée par ces déficits immunitaires primitifs favorisés par la consanguinité qui peut atteindre 50% des mariages dans certaines régions. Malheureusement, ces maladies restent largement sous-diagnostiquées, que ce soit chez l'enfant ou dans les formes modérées chez l'adulte, le plus souvent, en raison de la méconnaissance de la communauté médicale ou du manque de moyens de diagnostic approprié. Face à ce constat, l'Institut Pasteur de Tunis a lancé fin 2015 la première phase du projet ATun-DIP's dont il est le porteur. Soutenu par la Direction de la Coopération Internationale (DCI) de Monaco, la première phase avait pour objectif d'améliorer les connaissances des professionnels de santé (pédiatres, infirmiers et biologistes) sur ces déficits afin d'établir des diagnostics précoces et d'améliorer les prises en charge spécifiques des enfants porteurs de DIPs. Parallèlement, des actions de sensibilisation aux signes d'alertes de ces déficits et à la prévention d'épisodes infectieux ont été réalisées auprès des familles. Cette première phase a permis d'implémenter une approche globale inédite qui a également abouti à la création d'une association de patients. Devant le succès de cette première phase, les actions dans les régions du Centre et du Sud seront pérennisées mais également étendues aux régions défavorisées du Nord-Ouest de la Tunisie. La phase deux du projet ATun-DIP's  s'attachera également à renforcer les capacités de diagnostic moléculaire de l'Institut Pasteur de Tunis . Ce renforcement des capacités, mené en collaboration avec les équipes de la plateforme de séquençage (Biomics) et du département de biologie computationnelle (DBC) de l'Institut Pasteur à Paris, permettra d'utiliser les approches modernes de séquençage de nouvelle génération pour un  diagnostic plus performant et plus précoce. L'objectif est d'instaurer une approche diagnostic et préventive par le conseil génétique et le diagnostic prénatal auprès des familles affectées. Enfin le projet ne se limitera plus aux enfants mais élargira son action aux adultes porteurs de DIPs. Le lancement de la deuxième phase s'est déroulé officiellement le 4 février 2021 avec des représentants de chaque partie prenante du projet, à savoir l'Institut Pasteur de Tunis, l'Institut Pasteur à Paris, la Direction de la Coopération Internationale de la Principauté Monégasque, la Direction des Soins de Santé de Base du ministère tunisien de la Santé, la Faculté de Médecine de Tunis et l'Association TUNisienne des patients atteints de Déficits Immunitaires Primitifs (Atun -DIP's), les responsables du partenariat entre la Faculté de Médecine de Tunis et la région du Nord-Ouest. Les partenaires se sont retrouvés lors d'une réunion de lancement, en ligne dû au contexte sanitaire, pour présenter les principaux résultats de la phase une du projet DIPs et trouver des solutions pour faire face aux difficultés rencontrées dans le cadre du lancement de la deuxième phase en raison de l'épidémie de Covid-19. En savoir plus sur le projet (contenu phase 1)

 

Partager cet article